Les Secrets des Lampes en Sel de L'Himalaya – Familystones

Les Secrets des Lampes en Sel de L'Himalaya

Le Sel rose de l'Himalaya , une histoire au sommet.

L’Himalaya, cette immense chaine de montagnes s’étend à travers le Pakistan, l’Inde, le Népal, le Tibet et le Bhoutan. C'est la demeure de l'Everest, le plus haut sommet de notre planète.

Son ascension fait rêver les alpinistes les plus aguerris parfois au péril de leur vie. Notre Toit du Monde porte bien son nom, il nous vient du Sanscrit et signifie « demeure de la neige » (him « neige » et alaya « maison, demeure). La recherche du sommet est une quête de nombreuses formes de spiritualités, de dépassement de soi ; affronter des températures extrêmes et des terrains hostiles.

L'Himalaya est certainement le reflet terrestre le plus consistant de notre quête de connaissances et d'accomplissement. Ces paysages recèlent de nombreuses histoires nous nous intéressons ici plus particulièrement à ce que ses contreforts renferment à basse altitude, à ce sel rose si caractéristique. Il fait partie de l'histoire de la formation de l'himalaya mais aujourd'hui principalement il témoigne du potentiel fleurissement de l'économie locale du Pakistan.

Photo de l'Himalaya

L’Himalaya s'est élevé au fil des millénaires, résultat de la collision des plaques indo-australienne et eurasienne. L’Océan Téthys qui séparait ces deux plaques, disparait totalement il y a environ 500 millions d’années faisant remonter ce sel dans les parois de la montagne.

L’histoire du Sel de l’Himalaya remonte à 55 millions d’années. 

 

Les Origines et la mine de Khewra au Pakistan.

L'origine de ce sel fossile correspond à l'évaporation d'une mer intérieure, il provient de gisements fossiles laissés par la mer. La formation de l'Himalaya a surélevé les sols de la région, et fait affleurer les roches salines près de la surface.

Le sel Gemme est extrait à la main du cœur des contreforts himalayens (et non de la haute montagne), dans les mines de Khewra, région du cachemire pakistanais.

Sel rose de l'Himalaya

Cette mine est la 2ème plus grande mine de sel au monde.

Elle recèle 600 millions de tonnes de sel. On en extrait 400 000 tonnes par an. La mine se situe à une altitude de 288 m au-dessus du niveau de la mer.

Le sel est prélevé dans des galeries profondes jusqu'à 400 et 700 mètres sous la surface, ce qui permet de le protéger de toutes les pollutions extérieures et modernes.

La légende d’Alexandre le Grand

Le site a été découvert aux environs de 350 avant J.C. par les troupes d’Alexandre le Grand.

La légende raconte qu’après une bataille, Alexandre et son armée seraient venus se reposer à Khewra. Des chevaux épuisés, commencèrent à lécher les pierres environnantes. Intrigué par la scène, un soldat macédonien constata ainsi que les roches étaient salées, découvrant la nature du cristal.

Alexandre le Grand fut le premier à faire transporter le sel de l’Himalaya en Europe. Khewra était établie sur l’importante route commerciale qui allait du Nord-est de L’inde à l’Europe.

Le sel de L’Himalaya était consommé par les plus grands notables, il était d’ailleurs appelé « le roi des sels ».

Sa couleur rose vient de la forte teneur en fer, qui en s’oxydant rend le sel de rose à rouge en passant par l’orange.

De manière ancestrale, les mines de sel étaient exploitées à la main selon un procédé traditionnel datant d’Alexandre le Grand. Les techniques d'extraction tendent à se moderniser dans les années à venir si le Pakistan poursuit sa volonté d'exploiter ses mines plus à son avantage.

Ce sel gemme est donc issu de la terre par extraction.

Les Lampes en sel de l’Himalaya

Chaque lampe est unique, en forme, couleur et intensité. Le bloc de sel est creusé pour pouvoir y disposer une ampoule. Il est fixé à un support en bois et relié au secteur. Les lampes sont livrées avec un cordon d'alimentation et une ampoule électrique aux normes CE.

Image d'une lampe en sel en veilleuse

Ionisation naturelle

Ce sel a pour vertu d'aider à purifier l’air dans une pièce. Les cristaux de sel de la lampe associés à la source de lumière produisent des ions négatifs qui neutralisent les ions positifs transportés par les moisissures, les allergènes et les bactéries, ce qui assainit l’atmosphère.

Lampe en sel alluméelampe en sel allumée

 

Relaxation et méditation

En chromothérapie, la couleur orange favorise la créativité et la relaxation et la couleur blanche facilite la méditation. Le mélange naturel de ces 2 couleurs dégage une lumière agréable et douce dont la teinte orangée est apaisante. Ces lampes, favorisent la détente et diminuent le stress.

image de méditation sur fond de coucher de soleil

Utilisation

Sa lumière très douce en fait une lampe idéale pour un éclairage d’appoint, de veilleuse dans un salon ou une chambre. On les retrouve souvent dans les cabinets de thérapeutes ou les lieux de pratique du yoga et de la méditation.

Entretien

Si des cristaux se forment en surface, il faut la lampe avec un chiffon sec. Le sel absorbe l’humidité, l’idéal est de la placer dans un lieu sec et correctement aéré, il est en effet possible qu’une légère condensation se forme sous la lampe en raison de l’humidité. Ne pas exposer exagérément au soleil. Ne pas ingérer.

Découvrez nos lampes en Sel 

 Pour aller plus loin Vidéo "Le sel rose de l'Himalaya, une mine d'or pour le Pakistan ?"